Les réseaux sociaux rendent hommage au compagnon François Mensah 3


Compagnon des bons moments de la vie, compagnon des verbes contre la pègre, compagnon sur les champs intellectuels, compagnon des génies et du sport, compagnon tout court, il s’en est allé notre compagnon. François Mensah l’un des meilleurs journalistes béninois est décédé dans la matinée du 01/10/2014 à 32 ans au CNHU de Cotonou.

Perle de la plume et du verbe rare, finalement, on aurait dû finir la bouteille, à quoi bon la réserver pour d’autres occasions ?On aurait dû ne pas rentrer cette fois-ci. On n’aurait pas dû remettre à demain  »Alex, ça galère grave, le pays est à terre ». Oui je galère grave depuis que tu as été interné. J’ai recherché ta silhouette, ta voix chaque matin. J’ai cherché en vain tes coups de colère en direct. J’ai soif des commentaires sportifs depuis Je revois ta colère pour ne plus être nominé. Mon cher François, nous t’avons peu célébré, nous venons de perdre une matière grise.

Une matière grise face à la matière grasse. Une matière grise utile à la cause nationale. Une matière grise trop pro, trop propre. A titre posthume, je voudrais encore te le dire. Tu es une lumière qui brillera toujours… Vie de comète qu’a été la tienne. Mais vie remplie de performances Vie remplie de hauts faits d’armes Va bene, François, précède nous Va bene, François, garde l’oeil sur nous Va bene, François, le paradis t’est ouvert Va bene, mon membre! Va bene
Un grand remerciement à Dah Gbétoyankpon Binanzon pour cet hommage via Facebook.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Les réseaux sociaux rendent hommage au compagnon François Mensah

  • HOUNGBO GREGOIRE

    MES HOMMAGES à François MENSAH

    Mon frère François MENSAH, nous te pleurons tous pour ton départ prématuré du 1er octobre 2014 à l’âge de 32 ans. Tes amis du Bénin, d’ Africa et du Reste du Monde te pleurent aussi. Tu seras à jamais gravé dans nos mémoires et dans nos cœurs.
    Journaliste émérite Radio (OCEAN FM, TOKPA FM) et Télé (Canal 3), tu as réalisé très jeune des œuvres orales de référence, inédites et de grande portée historique qui t’immortaliseront à jamais.
    Jeune littéraire et rhétoricien talentueux, épris de paix et de justice sociale, tu seras toujours cité en référence, car, en la matière, tu as toujours avisé et opiné juste, rationnellement, objectivement, scientifiquement, savamment et mathématiquement.
    Depuis le monde de la lumière d’où tu peux nous voir, nous lire et nous entendre :
     protège et guide les pas de ta chère fille et de ta chère épouse vers le succès et le bonheur absolu ;
     inonde de courage tes confrères, amis et collègues afin qu’ils continuent l’œuvre commune que vous aviez abattue ensemble de ton vivant ;
     rassure-nous d’avoir encore foi en l’avenir dont certains jeunes approchés étaient déjà pessimistes et sceptiques.
    Adieu François !
    Va, François, repose éternellement en paix et dans la lumière au Panthéon de la jeune intelligentsia béninoise.

    Grégoire HOUNGBO
    Gregorymaster
    Ton « Fofo » bien-aimé