Accueil dans les administrations: bilan d’une tournée


Avec mon groupe de recherches, nous devrions faire des recherches sur un thème très délicat et pour ce, des administrations et ministères furent ciblés. Afin de prendre contact avec la documentation adéquate pour un travail satisfaisant, il nous a fallu nous rendre sur le terrain.

Notre première visite fut le ministère du Plan, la HAAC, l’ONIP et enfin le Ministère du Travail et de la Fonction publique, de la réforme administrative et institutionnelle sis au sein de la tour ministérielle.
À la HAAC, arrivé au sein du bureau de la documentation, la première chose qui attira mon attention fut l’accueil et c’est d’ailleurs la raison de la rédaction de ce billet.
L’agent nous a accueilli avec tous les soins existants sur terre. Étant en surnombre par rapport au nombre de sièges disponibles, il s’est rendu dans un autre bureau pour en chercher. J’étais le seul debout dans la salle quand il est revenu avec la chaise. J’ai été vraiment séduit par cet accueil. Puis, après avoir demandé les motifs de notre arrivée afin de nous orienter, il se mit à nous servir les documents adéquats et ce, dans une parfaite symbiose, avec plaisir. C’était surprenant. Je me suis aussitôt demandé pourquoi ne pas en parler vu que les administrations publiques sont réputées pour leur mauvais accueil. Or, notre première visite était au ministère du plan. L’accueil était le même même si nous n’avions pas eu gain de cause sur le champ. De ces deux visites, la remarque est l’accueil qui a été effectué que par des hommes. La prochaine visite fut le Ministère du Travail et de la Fonction publique, de la réforme administrative et institutionnelle. Là, j’étais bouche bée. Je me suis carrément dit que nos administrations étaient en parfaite réforme. Mr TOBOSSI Franck qui, le matin, nous avait demandé de repasser dans l’après-midi, nous accueilli de la même manière que les autres en faisant même une petite plaisanterie sur notre ponctualité. Nous y étions à 15h00. Bien qu’étant occupé, il nous fit installer dans la salle d’attente. Quelques instants plus tard, il nous présenta des copies des documents nécessaires à notre recherche. C’était fascinant. Il a accepté laisser son identité afin d’être cité dans notre travail en guise de remerciements. Déjà trois administrations et rien que de bons accueils, il y a de quoi parler d’une journée fructueuse. Mais malheureusement, la dernière administration a fait exception à la règle. Nous nous sommes échoués sur une dame. Juste pour exposer les motifs de notre présence, elle nous passa de sérieux savons. Cris, colère, l’accueil était resté au placard. Nous dûmes faire avec. Et à 10mn de la fermeture, elle nous invita à gagner la sortie sous prétexte qu’elle a un RDV. Mais c’est son heure de service et pourtant. Pour nous laisser des copies des documents, nous avions laissé une consignation mais à combien s’élevaient les frais de la duplication? Elle l’ignorait. Pourtant, nous avions eu des copies plus importantes sans consignations et sans protocoles d’ailleurs.
De toutes ces tournées, la remarque finale est que les hommes dans les administrations accueillent mieux que les femmes.

Que faire?

Pour ma part, dans le souci d’encourager ces bonnes pratiques et de décourager ces mauvaises habitudes, une institution doit être installée. Une institution entièrement indépendante qui n’aura pour mission que de vérifier l’accueil de chacune de nos institutions tout en sanctionnant sévèrement les fautifs par des mutations ou des retraites anticipées. Quant aux autres, ils se verront promus à de poste supérieur ou auront une augmentation sur une période déterminée. Essayons et voyons si nos administrations ne seront pas plus accueillantes que jamais.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *