À Libreville, ils ont incendié mon ambassade


Apparues déjà dans l’Antiquité avec la Rome antique où l’empereur nouait des relations avec d’autres empereurs, les relations diplomatiques s’avèrent capitales pour tout Etat. Ceci étant, les Etats ont entretenu des relations entre elles en vu de protéger pour le mieux leurs intérêts.
Ainsi, en partant du plus grand Etat au plus petit, chacun possède sa diplomatie. Et pour protéger le mieux ses intérêts, chacun se fait représenter de façon permanente dans l’autre Etat d’où le bien fondé des ambassades. L’ambassadeur devient pour ainsi dire, le représentant de son Etat à l’extérieur. Il se porte garant des intérêts de son Etat ainsi que de la sécurité de ses compatriotes à l’extérieur. Cependant, il peut arriver que les relations diplomatiques entre Etats se dégradent.

Incident diplomatique

C’est le thème approprié pour désigner cet événement survenu le 12 avril 2015 au Gabon. En effet, suite au décès de l’icône de l’opposition gabonaise André Mba Mbame survenu le 12 avril 2015, des heurts ont éclatés dans la capitale Libreville. Ces heurts trouveraient leur fondement dans la rumeur selon laquelle l’icône aurait été empoisonnée par un féticheur béninois. Cela étant, les partisans du leader s’en sont pris à l’ambassade du Bénin à Libreville, sise derrière l’école normale. Ils s’en sont pris à mon ambassade.

L’ambassade a été incendiée.

«Catastrophe! Ils ont brûlé mon ambassade», ai-je crié à l’annonce de l’information par RFI. Heureusement, l’ambassadeur à Libreville est sain et sauf, il s’en est sorti indemne. Sacré ouf de soulagement. Néanmoins, pour Nassirou Bako-Arifari, chef de la diplomatie béninoise, Cotonou a toujours entretenu de bonnes relations avec Libreville et on ne peut pas s’en tenir à des rumeurs non fondées.
À la demande d’explication faite par Cotonou à Libreville, Libreville a annoncé dans un communiqué présenté par l’ORTB ce 13 avril 2015 à minuit, qu’elle tient au maintien de cette relation fraternelle et d’amitié qu’elle a entretenue avec Cotonou et condamne cet  »Acte Ignoble ». Aussi s’engage-t-elle à garantir l’intégrité physique des béninois au Gabon et la sécurité de leurs biens.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *