Présidentielle 2016 : J’ai fait un rêve 3


Assis sur ma véranda, le nez pointé vers le ciel, je contemplais les étoiles gravitant autour de la lune. L’air frais de l’océan Atlantique venait s’écraser sur ma face me rafraîchissant ainsi le visage. Ce ciel bien étoilé m’emportait et je me laissai aller. Je me laissai emporter volontiers par un rêve.

Sans toutefois vouloir m’ériger au rang de Martin Luther King, j’ai moi aussi fait un rêve. La date du 06 mars 2016 avance à grands pas avec à l’affiche l’élection présidentielle au Bénin.

J’ai fait un rêve et dans mon rêve, le Bénin a tenu son élection présidentielle du 06 mars 2016 sans incidents, ni embrouilles. Le nouveau président fut connu et toute la population accueillit le succès à grands cris.

J’ai fait un rêve et dans mon rêve tous les politiciens mettaient leurs querelles de côté afin de garantir la bonne marche de notre processus démocratique acquis depuis février 1990.

Dans mon rêve, le jour de la proclamation des résultats de la présidentielle était un beau jour. Après la proclamation, il y avait de la joie comme de la déception qui se lisaient sur les visages. Ainsi, au moment où certains se retrouvaient dans leurs fiefs pour festoyer, d’autres se retirèrent pour s’enfermer chez eux tout en se jurant de remporter la prochaine.

J’ai fait un rêve et dans mon rêve le Béninois n’a point ressenti la nécessité de recourir à la violence.

J’ai fait un rêve et dans mon rêve je ne voyais ni chars d’assaut ni blindés dans la circulation, ni émeutes. Dans mon rêve, je n’entendais ni crépitements d’armes à feu, ni détonation de canons. Le respect dicté par l’esprit patriotique pour toute l’humanité a été médité et aucun coup de feu n’a retenti. Le lendemain de la proclamation, la vie reprit son cours et chacun vaqua à ses occupations quotidiennes.

J’ai fait un rêve et dans mon rêve, la maturité du peuple béninois s’est une fois encore illustrée à la face du monde à travers la bonne marche de son processus démocratique.

J’ai fait un rêve, et dans mon rêve, ce rêve n’était pas une utopie. Et pour que ce rêve ne soit pas une utopie, cela dépendra de nous tous.

Par conséquent, j’exhorte tout un chacun à méditer sur la Conférence des Forces Vives de la Nation.

#Vote229, pour une élection apaisée.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Présidentielle 2016 : J’ai fait un rêve