Les hommages des mondoblogueurs à Florian Kaptue 3


©Euclesiaste Deudjui

Florian Kaptue, à la formation Mondoblog de Dakar. ©Euclesiaste Deudjui

Il était des notre à Dakar durant la formation Mondoblog, je n’étais pas trop proche de lui mais on avait échangé quelques mots. J’ai gardé son visage, j’ai gardé son nom. Il s’appelle Florian Kaptue. Sa mort, bien, que survenue trois semaines plutôt nous a tous bouleversés, nous qui étions ensemble avec lui à Dakar. Les réactions sont diverses et chacun témoigne sur la Toile.

De novembre à décembre 2015, la session de formation des blogueurs de la saison 4 de Mondoblog se tenait à Dakar. Plus qu’une session de formation, c’était une rencontre entre blogueurs de divers horizons. Florian Kaptue était des nôtres.

Je n’étais pas trop proche de lui, je me rappelle des conditions de notre discussion. C’était lors d’un déjeuner au bureau Afrique de l’ouest de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF). On s’est échangé quelques mots et c’est là que nous fîmes connaissance.

70 au départ, 69 à l’arrivée : un manque désormais à l’appel

Au départ, je veux dire à la formation de Dakar, nous étions 70 blogueurs réunis. Désormais, nous sommes plus que 69 pour la simple raison que Florian Kaptue s’en est allé. Florian, a rendu l’âme en avril et aussi bizarre que cela puisse paraître, l’information ne nous ait parvenue que trois semaines plus tard par Françoise Ramel, une française de Bretagne. Je me baladais le soir de ce dimanche 9 mai 2016 sur Facebook lorsque j’appris l’annonce de la triste nouvelle. Ce matin, une triste nouvelle de décès me rendait terne, taciturne et voilà cette nouvelle, le décès de Florian Kaptue. Ce qui fait froid dans le dos, c’est de découvrir qu’en septembre 2015, il publiait un article sur un rêve qu’il a eu. Rêve dans lequel il était mort suite à un accident de la circulation. Son billet « Comment j’ai pu assister à mes obsèques » est assez troublant.

Comment j’ai pu voir mes propres obsèques… »I have a dream », d’aucuns croient que je fais référence à la mémoire Martin Luther King. Détrompez-vous, « I have a dream » fait état d’un rêve inhérent aux cérémonies de mes propres obsèques. Un rêve assez troublant, plein de douleur et de tristesse. J’avais perdu la vie à l’issue d’un accident. C’était une mort soufflante je suis sorti du sommeil brusquement au moment ou on s’apprêtait à jeter la terre sur mon cercueil et que je devienne définitivement une source de provision pour les termites et de l’engrais pour les plantes. 

(Extrait de l’article de Florian Kaptue, Comment j’ai assisté à mes obsèques, septembre 2015)

C’est vrai, on avait échangé que quelques mots mais j’avais son visage en mémoire. 70 blogueurs au départ à Dakar, nous ne sommes plus que 69 à présent. Désormais, un seul manquera à l’appel, Florian. Face à cette perte, les blogueurs de Mondoblog ne sont points restés indifférents. Des hommages affluent de toute part et sont aussi originaux les uns que les autres.





Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Les hommages des mondoblogueurs à Florian Kaptue