Affaire Zexpress-Soneb-Sbee : l’équipe clarifie et dénonce une diffamation


Zexpress est une application mobile développée par la jeune start-up Mauri services installée en janvier 2016 au Bénin. Cette entreprise de course offre divers services notamment les achats, les livraisons et le paiement des factures aussi bien de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) que de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb). Mais à l’orée de cette nouvelle année 2017, deux communiqués sont publiés par la Sbee et la Soneb suite à des sms envoyés par le réseau de téléphonie mobile Moov-Bénin. Dans leurs communiqués, la Soneb et la Sbee mettent en garde contre l’arnaque en traitant la jeune start-up de ‘’grosse manœuvre d’individus en quête du gain facile’’. Dans cette interview, Maxime Adanzounnon, promoteur de la start-up Mauri services clarifie.

En effet, à l’aube de cette année 2017, deux communiqués sont rendus publics  par la Sbee et la Soneb. Ces dernières traitent l’application mobile Zexpress d’une ‘’grosse manœuvre d’individus en quête du gain facile’’ et mettent en garde contre l’arnaque.

Communiqué de la SBEE

 

Communiqué de la SONEB

Ces propos que l’on retrouve plus précisément dans le communiqué de la Sbee sont rejetés par Maxime Adanzounnon, promoteur de la start-up qui dénonce une diffamation et une manipulation de l’opinion publique.

‘’Ce que nous leur reprochons’’

Pour le promoteur, son entreprise est une entreprise légale, sérieuse avec pour credo la qualité des services et la satisfaction de sa clientèle.

Il reproche aux deux sociétés de n’avoir pas procédé aux dialogues et manifesté clairement leur désengagement vis-à-vis de ces sms. Le promoteur assure n’être pas au courant de l’envoi de ces sms et confie que l’initiative provient du réseau de téléphonie mobile Moov-Bénin, son partenaire. Il refuse d’entrer dans les détails concernant les sms en raison du partenariat qui le lie à Moov-Bénin.

De plus, toutes les tentatives d’entrer en contact avec la Soneb et la Sbee pour obtenir des explications sont demeurées sans suite, a-t-il dit.

Maxime Adanzounnon, promoteur de la start-up Mauri Services

Des  recommandations à la Sbee et à la Soneb

A travers cette entrevue, Maxime Adanzounnon ne s’est pas seulement contenté de clarifier l’affaire. Il est allé plus loin en formulant des recommandations à la Sbee et à la Soneb. Au lieu de gaspiller l’argent du contribuable dans de telles absurdités dit-il, ces deux sociétés auraient du songer à ériger un guichet uniquement pour les coursiers de Mauri Services étant donné que nous leur rendons également service en leur facilitant la tâche.

Plateforme de l’application Zexpress

Cependant, cette situation n’émeut point l’ardeur de l’équipe à poursuivre avec dynamisme dans la satisfaction de sa clientèle.

Dans deux ans, la start-up Mauri service qui est à la phase pilote ambitionne passer à huit mille coursiers avec une couverture sous régionale.

C’est quand même bien dommage que de grosses sociétés d’Etat veuillent nuire à une si belle initiative. Fort heureusement, on note dans la journée de ce lundi 16 janvier 2017 où se tenait ledit entretien, le retour de l’application Zexpress dans le Play store.

L’équipe Mauri Services

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *