#codeenfant229 : une campagne pour vulgariser le code de l’enfant au Bénin


Adoptée le 23 janvier 2015, la loi portant code de l’enfant au Bénin a pour objet la désignation, la protection et les droits de l’enfant. Ce code qui a le mérite de rassembler toutes les dispositions légales sur les droits de l’enfant est malheureusement méconnu des populations. C’est donc pour corriger le tir que Esther Djossa, administratrice d’action sociale et culturelle, et Emmanuel Odilon Koukoubou ont initié la campagne #codeenfant229 pour vulgariser le code l’enfant au Bénin.

Le code de l’enfant: quel état des lieux sur son application?

Le code de l’enfant garantit le droit de l’enfant à l’éducation ainsi que la gratuité des enseignements maternel et primaire. Bien que le Bénin se soit doté d’un code sur la protection de l’enfant, il n’est pas rare d’en rencontrer qui, au lieu d’être à l’école, abondent les marchés, les rues et les centres d’apprentissage. En effet, selon ce code, tout enfant a droit à l’éducation et à la scolarisation. Mais en dépit de ces dispositions, certains parents continuent toujours d’évoquer la pauvreté comme prétexte pour ne pas scolariser leurs enfants, a confié Esther Djossa.

Sur son compte Facebook, elle dresse un état des lieux sur l’application du code de l’enfant adopté depuis janvier 2015.

Aujourd’hui ont peut dire que l’Etat béninois a fait des efforts en rendant gratuite l’école maternelle et primaire, toutefois, il reste des efforts de suivi en ce qui concerne l’inscription effective des enfants. Il n’y a pas un mécanisme de suivi rigoureux des familles pour savoir si tous les parents inscrivent ou non leurs enfants à l’école. l’Etat à travers ces institutions, doit trouver un moyen d’obliger les parents à envoyer leurs enfants à l’école puisqu’Il est le  »garant » de l’éducation.

Par ailleurs, ce reportage réalisé par la web tv Etele illustre aussi bien l’état des lieux du code de l’enfant au Bénin.

#codeenfant229 : prélude d’une série de campagne de vulgarisation en langues locales

La vulgarisation du code de l’enfant est une série d’activité qui consiste à publier chaque jour sur les réseaux sociaux un article de ce code à travers #codeenfant229. Conscients que les principales cibles et acteurs de cette violation sont les populations des milieux rurales coupées d’Internet et des réseaux sociaux, les initiateurs espèrent commencer par les internautes car beaucoup ignorent, selon eux, les dispositions du code de l’enfant.

Les réseaux sociaux sont de puissants moyens de communication et les initiateurs espèrent donc en profiter pour atteindre un nombre important d’internautes.

 

Pour Esther Djossa, cette campagne entre dans le cadre de son projet pour le Young african leaders initiative (Yali) et qui consiste à vulgariser les différentes lois au Bénin en langues nationales. Ainsi, un appel à contribution est lancé pour la traduction du code de l’enfant dans les langues nationales afin de faire de cette campagne une réussite.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *